Une mine d’or hivernale

Février 2022 • par Patrick FANCHON

La photo du moisFaune

Photos de Patrick FANCHON et texte de Laura MIRANTE

La beauté incontestable de ces pompons dorés

La floraison du mimosa est toujours un moment de suspension du temps et la plupart d’entre nous pourrait rester de longues minutes à l’observer. Nous ne sommes pas les seuls à être attirés par cette masse jaune et odorante, les abeilles aussi.

Originaire du sud-est de l’Australie, et plus spécifiquement de l’île de Tasmanie, cet arbre a été introduit en 1792 en Angleterre, puis cultivé au jardin des plantes de Montpellier. Il a été observé pour la première fois dans le milieu naturel à Cannes en 1864, puis dans le massif de l’Estérel.

Aussi beau qu’envahissant, il a une impressionnante capacité à rejeter et il préfère les sols secs et acides/siliceux. De ce fait, c’est dans le Tanneron et dans les Maures qu’il s’est bien développé. Il est même dit invasif et est considéré comme une espèce nuisible à la biodiversité et à l’intégrité des paysages typiques des Maures.

Si vous voulez en connaître plus sur le mimosa, cet article du Conservatoire est fait pour vous.

L’intérêt apicole du mimosa

En hiver, la floraison du mimosa est très attrayante pour les abeilles. Pourtant bien peu actives à cette époque de l’année, elles ne ratent pas cette source généreuse de nourriture hivernale. Les fleurs ne restent pas longtemps sur l’arbre, c’est vrai, mais leur quantité est suffisamment importante pour permettre à ces insectes poilus de récolter une grosse quantité de nectar et de pollen. Savez-vous comment reconnaître une abeille d’une guêpe ?

On ne trouve pas sur le marché français de miel de mimosa monofloral, ce dernier est toujours mélangé avec du miel provenant d’autres essences, l’acacia entre autres.

Voici une vidéo courte mais très claire, sur la manière dont les abeilles butinent le nectar et comment elles forment les pelotes de pollen sur leurs pattes :

Beau certes, mais bon aussi !

La fleur du mimosa est comestible, avec une saveur qui rappelle la camomille et un arrière-goût délicatement amer. Il vaut mieux éviter de se fournir chez le fleuriste, car sinon le goût des produits phytosanitaires pourrait gâcher votre recette.

Pour des idées de recettes, nous avons collecté ici les plus originales :
Du sirop. Récupérer plusieurs branches de mimosa et les secouer pour faire sortir les éventuelles petites bêtes. Les déposer, sans les feuilles, dans un saladier ; les recouvrir d’eau bouillante et laisser infuser jusqu’à total refroidissement. Filtrer le liquide et ajouter le double de son poids en sucre. Verser dans une casserole et porter à ébullition. Laisser cuire à feu doux et à petit bouillon pendant une dizaine de minutes. (Recette du site chefsimon.com)

Fleurs cristallisées. Prendre des fleurs de mimosa, les laver délicatement et les essuyer. Tremper les petits pompons jaunes dans du blanc d’œuf légèrement battu et saupoudrer de sucre glace (si vous ne n’en avez pas, vous pouvez toujours mixer du sucre avec un mixeur plongeant) et laisser sécher à l’air libre. Effet garanti !

Gelée de mimosa. Ingrédients : 50 g de pompons bien fleuris d’Acacia dealbata, ( retirer les tiges, et ne garder que les fleurs). Lavez-les avec un peu de vinaigre blanc, laisse tremper 15 minutes.
Égoutter et réserver. Ensuite, dans une casserole faire bouillir 500 ml d’eau. À l’ébullition, verser sur les fleurs. Couvrir d’un film et laisser infuser 1 heure minimum. Retirer les fleurs et presser à l’aide d’une spatule pour récupérer un maximum de goût. Mettre le tout dans une casserole avec 175 g de sucre et le jus d’un demi-citron. Porter à ébullition. Dans un petit récipient, peser 3 grammes d’agar-agar et le délayer avec 10 ml d’eau froide. Ajouter le mélange d’agar-agar à l’infusion de fleurs et laisser mijoter 8 minutes en remuant. Verser dans un récipient. Laisser refroidir à température ambiante. (Recette du Café des jardiniers du Domaine du Rayol )

Confiture d’orange et fleurs de mimosa. Ingrédients : 500 g de pulpe d’orange, 100 g de zeste d’orange, 250 g de sucre roux , 1 verre d’eau, 1 bouquet de fleurs (sans feuilles) de mimosa. Faire chauffer l’eau dans une casserole et laisser infuser les fleurs de mimosa pendant 15-20 minutes. Filtrer le liquide, ajouter la pulpe des oranges et faire cuire environ 1 heure à feu doux. Ajouter le sucre et poursuivre la cuisson encore 30 minutes ou jusqu’à ce que la confiture ait une bonne consistance. On peut tester la consistance de la manière suivante : déposer un peu de confiture sur une soucoupe, attendre une minute et retourner la soucoupe. Si la confiture ne tombe pas, elle est prête. (Recette du site giallozafferano.it)

Sources :
https://www.apiculture.net/blog/plante-mellifere-le-mimosa-n186
https://www.abeillesentinelle.net/imgfr/files/plantes_melliferes_746.pdf
http://especes-exotiques-envahissantes.fr/espece/acacia-dealbata/

Autres suggestions

Moineau friquet

Le mimétisme (2/5)

Novembre 2014 • par Denis HUIN

Une araignée en cache d'autres

Septembre 2021 • par Patrick FANCHON

0521-actualite-elevage-de-vers-a-soie

Élevage de vers à soie 2021 - 19e édition

Mai 2021 • par Laura MIRANTE