L’élevage de vers à soie à la loupe

Publié le mardi 03 mai 2022

La 20e édition de notre élevage de vers à soie a démarré ! Cette année nous allons suivre « de près » ces animaux, à l’aide d’une loupe et d’un microscope digital.

Nos outils

Une loupe de botaniste, mais pas seulement ! Elle est bien pratique pour les curieux qui ont envie d’observer de près le monde qui les entoure. De petite taille, cette loupe escamotable au grossissement puissant (10 fois), nous la garons toujours dans une de nos poches, au cas où…

Le microscope. Son grossissement est beaucoup plus important, il peut arriver jusqu’à 300 fois. En revanche, son installation est un peu plus longue. Il fonctionne uniquement s’il est branché à un ordinateur et l’image apparaît sur l’écran, bien pratique pour les classes en visite au musée.

0522-vers-a-soie-a-la-loupelaura_mirante
Conservatoire du Patrimoine
La petite loupe de botaniste.
0522-vers-a-soie-microscopesandra_vaillant
Conservatoire du Patrimoine
Le microscope digital. Observation de l’éclosion.

Commençons par le début, les œufs

On a ouvert le frigo, on a fait glisser le bac à légumes et on a sorti des feuilles de papier remplies d’œufs pondus par les papillons de l’année passée. Environ 10 jours après, des cercles noirs (ou des demi-lunes) apparaissent sur l’extérieur des œufs, appelés aussi graines. Cela annonce que l’éclosion est pour bientôt. Sur la deuxième photo, on distingue bien les chenilles déjà formées.

0522-oeufs-vers-a-soie-loupelaura_mirante
Conservatoire du Patrimoine
Les œufs.
0522-oeufs-vers-a-soie-loupe-2laura_mirante
Conservatoire du Patrimoine
Les mêmes œufs à la loupe.

L’éclosion lente d’une chenille

L’éclosion d’une chenille qui fait environ 3 mm de long.

Aussitôt sortie, aussitôt affamée. La chenille, dès l’éclosion, se dirige sur une feuille de mûrier.

Lire la suite ici.

Vous voulez vous lancer dans cette aventure ? Nous pouvons vous fournir des œufs de vers à soie.