Une araignée en cache d’autres

Publié le jeudi 30 septembre 2021

1021-hogna-radiatapatrickfanchon
Patrick FANCHON

Une araignée, ou mieux une centaine d’araignées

Vous les aviez vu les jeunes que cette femelle transporte sur le dos ?

Il faut savoir que la femelle araignée de cette espèce, Hogna radiata, pond une centaine d’œufs dans un cocon qu’elle transporte accroché à ses filières, des appendices d’où sort la soie qui sont situés sous l’abdomen. À l’éclosion, les jeunes montent sur son dos, elle les transporte plusieurs jours avant qu’ils ne se dispersent pour mener une vie solitaire.

Une araignée géante de près de 9 mètres de hauteur

Rassurez-vous, on la trouve seulement en Espagne, plus précisément à Bilbao. Sachez aussi que c’est une sculpture située à l’extérieur du musée d’art contemporain Guggenheim. Une araignée gigantesque en bronze, qui porte un cocon contenant des œufs sous le ventre, comme l’araignée femelle de la photo.

La surprise ne s’arrête pas là : l’artiste, Louise Bourgeois, lui a donné le titre de « Maman », en hommage à sa mère.

Quelle est, selon l’artiste, l’analogie entre l’araignée et la mère ? La mère de Louise Bourgeois était tisseuse. Elle tissait des fils exactement comme l’araignée tisse sa toile. Sous les pâtes de « maman », on peut se sentir protégé, certes, mais on peut aussi se sentir en cage.

Pour en savoir plus sur cette œuvre, visitez le site du musée Guggenheim ou, pourquoi pas, prévoyez un voyage à Bilbao !