L’insecte du mois : l’argus vert ou thécla de la ronce

Mars 2011 • par Denis HUIN, naturaliste, ornithologue

Le coin des naturalistesInsecte

… au sol, parmi les feuilles pourrissantes ou la mousse bien verte, sous les feuilles, à l’abri de la pluie, sur les fleurs de nos jardins ou dans les collines. Avec le mois de mars, tout le petit monde des insectes et autres arthropodes s’activent, se multiplient, s’alimentent. Certains étaient déjà là, passant l’hiver comme ils le pouvaient, d’autres arrivent du sud, de pays plus chauds.

Les papillons sont parmi les plus spectaculaires de nos insectes. Peut être les plus connus aussi, autant dans leur diversité que dans leur biologie. Certains auront passé l’hiver sous forme d’œufs dans les rides profondes des écorces, d’autres sous forme de chrysalides bien cachées dans les feuilles mortes de la litière et d’autres encore sous leur forme adulte. Certains auront choisi des contrées plus clémentes pour passer l’hiver et nous reviennent, franchissant les cols pyrénéens ou traversant la vaste Méditerranée à tire d’ailes !L’argus vert aussi appelé thécla de la ronce est un très beau papillon visible – en tant qu’adulte volant et butinant – à partir de la mi-mars. La chenille vit sur la ronce bien-sûr mais aussi sur le thym blanc et le genêt spartier par exemple.

L’adulte se distingue par le pourtour blanc de ses yeux, bien visible sur la photo, qui le différencie d’une autre thécla verte, la thécla de l’arbousier. Cherchez des lavandes des îles – notre lavande des Maures – en fleur, vous le verrez certainement affairé à aspirer le nectar.

Autres suggestions

Piege-frelon-asiat

Le frelon à pattes jaunes

Mai 2014 • par Denis HUIN, naturaliste, ornithologue

argiope

L'arachnide du mois : l'argiope striée

Octobre 2010 • par Fabien TAMBOLONI, technicien forerstier et naturaliste

L'or d'hiver

Une mine d'or hivernale

Février 2022 • par Patrick FANCHON