L’arachnide du mois : l’argiope striée

Octobre 2010 • par Fabien TAMBOLONI, technicien forerstier et naturaliste

Le coin des naturalistesInsecte

Elle se fait une toile …

Elle ne laisse personne indifférent … impressionnante … colorée et belle … effrayante … une toile remarquable …

Un nom savant : l’Argiope bruennichi ; un nom plus commun : l’argiope striée.
C’est la femelle qui se repère aisément, au milieu de sa grande toile. Elle peut atteindre 5 cm (1,5 cm pour le corps). Le mâle est beaucoup plus modeste, le tiers environ. Dans les Maures, l’argiope se rencontre principalement parmi les hautes herbes des lieux humides tels les fossés de drainage (plaine de Grimaud …), les prairies humides des plaines (la vallée de la Môle …), les bordures d’étangs (les étangs de Villepey …). La toile, géométrique, très grande, comporte deux épais zig zag caractéristiques qui partent du centre et qui sont nommés stabilimentum.

L’argiope atteint l’âge adulte à partir de juillet et les femelles, plus rustiques que les mâles, vivent jusqu’en octobre.
L’argiope est certes une araignée mais elle n’est au plafond de personne!

Autres suggestions

processionnaire

La processionnaire du pin Thaumetopoea pityocampa

Avril 2012 • par Céline PAIN, animatrice du Conservatoire du Patrimoine

cigale2

La cigale

Août 2012 • par Denis HUIN, naturaliste, ornithologue

rdvj_2017

Les rendez-vous aux jardins 2017

Juin 2017 • par Conservatoire du Patrimoine