Il était autrefois à La Garde-Freinet… la place des Aires

Novembre 2022 • par Laurent BOUDINOT, directeur du Conservatoire

La photo du moisPatrimoine

retour – Tous les articles

Place des aires… à dépiquer le blé

Les ormeaux ont été remplacés par des platanes, les voitures sont plus nombreuses, mais en 1819, dans le cadastre napoléonien, la place des Aires n’était encore qu’un pré, comme la plupart des terrains dans ce secteur du village, que les habitations et ateliers ne tarderont pas à coloniser avec le développement de la bouchonnerie, au cours du XIXe siècle.

Son nom vient des aires à dépiquer le blé, vastes surfaces réservées à cette usage qui s’étendaient autour de l’ancien moulin à vent seigneurial, puis communal, qu’on peut encore voir, transformé en habitation, en haut de la rue du Moulin.

1122-fontaine-des-aires-3

La fontaine

La place des Aires accueille également une magnifique fontaine en pierre, avec un surprenant bassin monolithe. Sa construction se situe vers 1854 pour répondre au besoin nouveau des fabriques de bouchonniers et celui de la foire aux bestiaux qui s’y tenait alors tous les ans à la Saint-Jean.

Pour stabiliser la butte, un mur de soutènement a été édifié quelques années plus tard.

L’aménagement du lavoir-abreuvoir, situé dans le mur de soutènement de la place des Aires, a été réalisé lors du grand chantier de captage des sources de Refren. Programmés dans le lot 2 – adduction -, les travaux ont été achevés en septembre 1938. Il nous manque tout le descriptif, excepté le dessin des ouvrages d’art inclus dans le projet de 1936.

Autres suggestions

1021-haiku-caillou-de-vie

Caillou d'une vie

Octobre 2021 • par Claudine MANHES

1021-site-peirre-seche-carre

Fédération Française des Professionnels de la Pierre Sèche (FFPPS)

Octobre 2021 • par Conservatoire du Patrimoine

haiku-toile

Toile d'araignée

Février 2017 • par Claudine MANHES, membre du Conservatoire