Un instituteur gardois tombé au champ d’honneur : Ernest Emile Taxi

Décembre 2022 • par Albert GIRAUD

Chronique historiqueHistoire locale

Retour – toutes les ressources

1222-hameau-de-la-mourre
Albert GIRAUD

Le petit hameau de la Moure (commune de La Garde-Freinet) possède  en quelque sorte son propre monument aux morts : une plaque apposée au dessus de la porte de l’ancienne école primaire du lieu et qui fut inaugurée le 17 juillet 1920. Elle rend hommage à un de ses anciens instituteurs, Ernest Emile Taxi, mort pour la France en 1917, tombé (et glorieusement puisque c’était un 14 juillet !) au cours des combats menés autour de la tristement célèbre colline du Mort-Homme (Meuse).

Ernest Emile Taxi, né à La Garde-Freinet le 28 novembre 1880, fils d’un cultivateur, dut suivre le cursus habituel de formation des instituteurs à l’Ecole normale de Draguignan. En 1907, à 27 ans et certainement à sa demande il est nommé maître d’école à la Moure. Il y restera pendant sept ans, de 1907 à 1914, où l’ordre de mobilisation lui fit quitter son poste. Il connut alors pendant trois ans, simple caporal, les dures conditions de la guerre avant son décès à 36 ans.

Cet enseignant avait une originalité : il refusa d’habiter le logement de fonction prévu pour l’instituteur à la Moure. Pour se rapprocher de sa famille ou encore pour vivre dans une agglomération moins isolée du monde (il était à l’occasion correspondant de presse du Petit Var, le journal radical), il s’était installé à La Garde-Freinet. Il se rendait à la Moure en motocyclette : une situation incroyable pour l’époque !… C’est pour cette raison qu’il n’apparaît pas au hameau dans le recensement de l’année 1911.

                                                                                                                                            


Retour – toutes les actualités

Autres suggestions

ign-remontez-le-temps-carre

IGN, Remontez le temps ! Et observez l'évolution du territoire

Juin 2023 • par Conservatoire du Patrimoine

Emission-n-9-chapelle-Ste-Anne-St-Tropez

Sacrilège à la chapelle Sainte-Anne de Saint-Tropez

Novembre 2022 • par Bernard ROMAGNAN, vice-président du Conservatoire

Le relief (3ème partie)

Septembre 2010 • par Elisabeth SAUZE, archiviste paléographe