La rainette et la courgette

Août 2021 • par Patrick FANCHON

La photo du moisFaune

rainette-courgette-patrickfanchon
Patrick FANCHON

Ceci est une rainette et non pas une grenouille

Si l’on veut être précis, techniquement ceci n’est pas une grenouille.

Les rainettes (hylidés) sont équipées de pelotes adhésives au bout des doigts leur permettant de grimper facilement à la végétation. D’ailleurs, elle passe la plupart de son temps perchée aux arbres, buissons et broussailles, en dehors de l’eau. Le sac vocal des mâles est situé sous la gorge et elles sont vertes avec une bande sombre plus ou moins étendue sur les flancs.

Leurs cousines, les grenouilles vertes (ranidés) ont les pattes palmées et vivent la plupart du temps dans l’eau. Leur couleur est assez variable et les sacs vocaux des mâles se trouvent sur les côtés de la bouche.

Autant les unes que les autres, ce sont des amphibiens. Ce mot vient du grec amphi-bios et signifie « à deux vies ». Ceci est dû au fait que leur cycle vital se produit entre l’eau et la terre.

Rainette méridionale ou Rainette verte ?

Ceci est alors une rainette, mais verte (Hyla arborea) ou méridionale (Hyla meridionalis) ?

Les deux se ressemblent beaucoup, mais nous avons quelques éléments qui nous aident à les différencier :

– La bande latérale sombre : courte chez les méridionales (elle s’arrête après les yeux, juste avant les pattes antérieures) et longue chez les vertes (jusqu’aux flancs).

– Les deux peuvent être de couleur verte et brune, mais seulement la méridionale peut avoir des nuances bleues.

– Leur diffusion : la méridionale vit dans le sud de la France, la verte vit dans le reste de la France et en Suisse

On vous donne un autre indice, en plus de l’image, pour trouver la réponse : cette photo a été prise au Plan-de-la-Tour.

Pour en savoir plus sur les amphibiens des Maures, lire l’article d’André Joyeux paru sur la revue du Freinet – Pays des Maures n°9, «Typologie et particularités du cortège amphibien du massif des Maures».

Recette de fleurs de courgettes farcies (sans rainette)

On vous propose ici la recette des fleurs de courgettes farcis de la grande-mère Maryse :

Faire blanchir 3 pommes de terre, 3 courgettes trompettes, 2 oignons.
Égoutter et écraser le tout à l’aide d’une fourchette.
Ajoutez 2 œufs, beaucoup de parmesan, une gousse d’ail finement hachée, une belle poignée de marjolaine, du poivre.
Remplissez les fleurs de ce mélange, placez-les dans un moule et ajoutez un filet d’huile sur le dessus, faites-les cuire à 200 degrés pendant environ 30 minutes.

Alternative :
Avant de les mettre au four, les paner à l’œuf battu puis à la chapelure.

Autres suggestions

haiku-toile

Toile d'araignée

Février 2017 • par Claudine MANHES, membre du Conservatoire

Les noms de lieux liés à la faune

Juin 2011 • par Elisabeth SAUZE, archiviste paléographe

AG 2012

L'Assemblée générale 2012 du Conservatoire, des fréquentations record !

Mars 2013 • par Conservatoire du Patrimoine