Élevage 2017 – Du ver à soie au papillon

Juillet 2017 • par Laura MIRANTE

Elevage de vers à soie

Les papillons de notre élevage sont enfin sortis de leurs cocons !
Après avoir passé une dizaine de jours cachés dans leur cocon sous forme de chrysalide, les vers à soie sont arrivés à la dernière étape de leur vie : le papillon. Domestiqués depuis longtemps, les papillons ne volent pas : ils sont trop lourds pour leurs petites ailes. Ils ne se nourrissent pas, ne boivent pas.

Dès leur sortie, mâles et femelles s’accouplent pendant plusieurs heures. La femelle est de plus grosse taille que le mâle et son abdomen est plus volumineux car il est rempli d’œufs, prêts à être fécondés. Elle va en pondre entre 400 et 600. Le mâle est plus petit, avec des ailes qu’il agite continuellement, des antennes très développées qui lui permettent de déceler l’odeur émise par la femelle (une phéromone) et favoriser ainsi l’accouplement .

Trois jours après la fécondation, la femelle pond les œufs, appelés aussi « graines ». Ces derniers sont entièrement développés quand la femelle est au stade de la chrysalide et ils sont prêts à être émis en une ponte unique et abondante. Les œufs non fécondés restent clairs. En revanche, les œufs fécondés vont se teindre d’une couleur grisâtre.

Ces graines de vers à soie seront en sommeil jusqu’au printemps prochain, lorsque les mûrier sauront de nouvelles feuilles. Rendez-vous donc en avril 2018 pour l’élevage suivant !

Autres suggestions

06-21-elevage-vers-a-soie-cocon1-conservatoire-carre

Élevage de vers à soie 2021 - Démarrage des cocons

Juin 2021 • par Laura MIRANTE

L'élevage de vers à soie 2019 a démarré

Avril 2019 • par Laura MIRANTE, chargée de communication du Conservatoire du Patrimoine

histoire-locale

Les activités commerciales à La Garde-Freinet en 1884

Août 2018 • par Albert GIRAUD, membre du conseil d'administration du Conservatoire