Le sphinx et le cannibale

Publié le mardi 09 novembre 2021

1121-photo-chenille-sphynx-tete-de-mort
A. FERNANDEZ
Chenille d’Acherontia atropos, le Sphinx à tête-de-mort sur un pied d’aubergine.

Saviez-vous qu’autour de 2 500 av. J.-C., au pied du Sphinx de Gizeh, il y avait des rituels de cannibalisme en l’honneur de cette statue monumentale ? Si la réponse est non, c’est normal, car je viens de l’inventer. Il n’est pas question de légende ni de mythologie égyptienne dans cet article, mais bien d’une chenille et d’un papillon, le Sphinx à tête-de-mort.

Côté sphinx, ce nom vient du fait que la chenille peut relever la partie antérieure du corps, imitant vaguement la position du « sphinx » égyptien ou grec. Ce sont de très grosses chenilles qui peuvent atteindre 15 cm de longueur. Elles consomment de juillet à octobre diverses Solanacées, dont font partie les aubergines. Comme pour beaucoup de chenilles de la famille des sphingidés, la transformation en chrysalide a lieu sous terre.

Côté cannibalisme, il faut savoir que le papillon porte sur le thorax un dessin en forme de crâne. Dans le film « Le silence des agneaux », cet insecte représente le meurtrier puisqu’il les place dans la gorge de ses victimes avant de les manger.

Très friand de miel, le sphinx tête-de-mort n’hésite pas à pénétrer dans les ruches pour ingérer des quantités de miel parfois supérieures à son propre poids. En effet, sa trompe, courte et robuste (contrairement à celles de ses congénères), lui permet d’aspirer avec force le miel.

Comment reconnaître une chenille de sphinx ?

Les chenilles de cette famille portent très souvent des bandes obliques, qui leur permettent de se camoufler. Les espèces vivant sur des plantes basses, comme le sphinx de l’Euphorbe ci-dessous (Hyles euphorbiae), ont souvent des couleurs vives avertissant les prédateurs de leur possible toxicité. Les couleurs peuvent changer juste avant la nymphose, c’est à dire le passage de l’état de larve à l’état de chrysalide. Chez la plupart des espèces, les chenilles portent une corne recourbée (et non pas un dard) à l’extrémité de l’abdomen, sur le huitième anneau abdominal. Bien que la fonction de cette excroissance soit mal connue, elle ne contient ni venin ni autre substance dangereuse. Ces chenilles sont totalement inoffensives.

Dans cette superbe vidéo d’Adam Grochowalski, vous pourrez observer toutes les étapes du développement du Sphinx de l’Euphorbe, de l’œuf au papillon en passant par les différentes mues. Si ce monde vous fascine, sur sa chaîne YouTube, vous trouverez des dizaines de vidéos sur les papillons, toutes d’une qualité extraordinaire.

Sources :

www.leps.it

www.nationalgeographic.fr

https://chenilles.net

Insectes de France et d’Europe occidentale, Michael Chinery, Flammarion.