La Corse depuis La Garde-Freinet, ou comment voir l’invisible

Publié le mardi 01 mars 2022

Photos de Patrick FANCHON et texte de Laura MIRANTE

Photo-corsica@patrick-fanchon
Patrick FANCHON
2 février 2022 à 7h41 – La Corse au loin et Saint-Tropez en premier plan.

L’ile est parfois visible depuis le continent

Située à environ 180 km de la Côte d’Azur, la Corse est visible parfois à l’œil nu depuis le massif des Maures. C’était bien le cas le lundi 7 février 2022 à 7h41 du matin et les photos ci-dessus en témoignent.

Si vous avez bien lu jusqu’ici, vous vous demandez : « parfois visible, mais alors quand ? ». Vous devez réunir les 3 conditions suivantes :

– Vous devrez vous réveiller tôt, car le matin est le moment idéal pour la voir ; bien qu’il puisse arriver qu’elle se montre en plein après-midi.
– Vous devrez vous couvrir, car c’est l’hiver la meilleure saison : l’air est plus sec, donc plus pur.
– Vous aurez besoin de chance (ou des prévisions météo fiables) car le ciel doit être dégagé.

Pour les amateurs de photographie, voici les caractéristiques de l’appareil photo qui a immortalisé ce moment :
– Focale : F 8,O
– Temps d’exposition : 1/200s
– Vitesse ISO : Iso 800
– Distance focale : 175mm

Pour les amoureux la géographie, voici un descriptif de ce que l’on voit :

0322-photo-monts-corse
Photo-corsica-aube@patrick-fanchon
Patrick FANCHON
2 février 2022 à 7h48 – Quelques minutes plus tard, le soleil se lève sur la gauche de l’île.

Surmonter l’arrondi de la Terre et voir l’invisible

« En théorie, on aperçoit la Corse seulement depuis la montagne, à partir d’une certaine altitude. C’est grâce à ce phénomène de réfraction atmosphérique que l’on peut percevoir depuis le littoral ce qui devrait être invisible ». Ce sont les mots de Georges Knopf, prévisionniste de Météo-France à Nice. «  On peut dire que c’est un mirage : les côtes corses, un peu déformées, se reflètent dans les basses couches d’air, autour de 1.000 mètres d’altitude. Ce qui permet de voir derrière l’arrondi de la Terre ».

Pour le dire en d’autres mots : la variation de densité de l’atmosphère en fonction de l’altitude induit un phénomène de réfraction qui dévie les rayons lumineux vers le bas. Il est ainsi possible de voir une partie de la Corse qui se trouve plus bas que l’horizon.

Sources :
Nice matin
Blog personnel d’Emmanuel Varoquaux : http://emmanuel.varoquaux.free.fr/corse/