Le conservatoire de figuiers de Miremer
> Un site chargé d'histoire
> Genèse du projet de restauration
> Les jardins en terrasse, un atelier d'apprentissage des murs en pierre sèche
> La plantation : un jardin conservatoire de figuiers en voie de disparition

>
L'actualité du rucher de Blay
Un site chargé d'histoire
La colline de Miremer culmine à 402 mètres d’altitude, à mi-chemin entre la Garde-Freinet et Grimaud. Au sommet, sur un vaste plateau, se dresse la chapelle de Notre-Dame de Miremer, dominant le golfe de Saint-Tropez.

Cette position stratégique et la proximité de bons terroirs au pied de la colline en fit un lieu propice à l’établissement d’un habitat au Moyen-âge. On trouve en effet les vestiges d’un village, implanté sur le versant sud de la colline. Au sommet, d’autres murs délimitent le plateau, où devait se situer le château.

Vue aérienne du site

Chapelle Notre-Dame de Miremer
La chapelle Notre-Dame de Miremer, mentionnée pour la première fois au XIIe siècle, accueille chaque année un pélerinage pour la Nativité de la Vierge (le 8 septembre).

L’abandon de l’habitat médiéval, les aménagements ultérieurs liés à la vie de la chapelle et la présence d’ermites à partir du XVIIIe siècle ont fortement perturbé le paysage. C’est pourquoi il nous est difficile de dater et de connaître l’organisation originelle des jardins qui y furent bâtis.


Télécharger l'itinéraire randonnée
 
Genèse du projet de restauration
Après les incendies de l’été 2003, qui ont dévasté une grande partie de la forêt des Maures, la commune de La Garde-Freinet et le Conservatoire du Patrimoine ont entrepris un chantier de valorisation du patrimoine sur la colline de Miremer. Associés à des jeunes d’Instituts Médico-Educatif, dans le cadre d’un partenariat antérieur, l’idée visait à redonner vie à un site dévasté et donner du sens à un projet éducatif pour des jeunes en devenir.

Les travaux ont d’abord concerné la consolidation de quelques murets effondrés sur le plateau. Puis, rapidement, le projet de restauration de l’ensemble des jardins en terrasse, jusqu’alors enfouis sous le maquis, a pris forme. Ainsi, cinq secteurs de restanques ont été définis : au sud et à l’est.
Les partenaires du projet :

La commune de La Garde-Freinet
Le Conservatoire du Patrimoine du Freinet
Le Conservatoire National Botanique de Porquerolles
L’IME de Sylvabelle à La Croix-Valmer
L’IME de Collobrières


Colline de Miremer après l'incendie de 2003
Les jardins en terrasse, un atelier d'apprentissage des murs en pierre sèche
 
L’objectif était de préserver ces éléments du paysage des Maures, témoins des liens entre l’homme et le milieu naturel. Trois groupes de l’IME de Sylvabelle, rejoints ensuite par un groupe de l’IME de Collobrières, ont constitué le socle des travailleurs, sans lesquels le chantier n’aurait pu être conduit.

Celui-ci s’est déroulé dans un esprit de formation et d’échanges avec les intervenants locaux bénévoles. Selon la spécialité des ateliers (bâtiment ou jardin), les équipes se sont chargées de la coupe des arbres morts et du débroussaillage ou du terrassement et de la restauration des murs en pierre sèche.
Secteur 2 - Selon les équipes, constituées de 6 à 8 jeunes,
les chantiers se sont déroulés à raison d’environ 2 journées par mois.
 
Le chantier s’est déroulé en plusieurs temps :
De février 2004 à décembre 2005, les terrasses des secteurs 1 et 2 ont été réhabilitées.
De janvier 2006 à décembre 2006, les efforts ont été concentrés sur le secteur 3.
Secteur 1 - Juste après l'incendie (à gauche) et après restauration (à droite).
 
Secteur 3 - lorsque nous sommes intervenus, la végétation avait repris possession des lieux.
 
En 2007, nous nous sommes préoccupés des chemins d’accès et des connexions entre les différents secteurs :
- Deux escaliers du secteur 2 ont été refaits dans un style plus conforme à l’esprit du site.
- Nous avons restauré le chemin qui part du sud du plateau pour rejoindre le secteur 3 et avons décidé d’y ajouter un petit muret pour le démarquer des terrasses plantées, afin de mieux identifier le chemin à emprunter.
Secteur 2 - un des escaliers aménagés dans le mur  Secteur 2 - préparation du deuxième parement du muret qui marque le chemin de circulation
 
En 2008 :
- Le chemin d’accès transversal qui relie le secteur 1 au secteur 3 a été terminé.
- L’angle de la restanque qui borde le plateau au nord-est de la chapelle a été restauré.
- Un quatrième secteur à l’extrémité sud-ouest du plateau a été dégagé.
- Un dernier mur de soutènement en dessous du chemin transversal a été monté, afin de dégager une surface de plantation (secteur 5).
 
 
 
La plantation : un jardin conservatoire de figuiers en voie de disparition
Pour donner une véritable dimension aux terrasses restaurées, celles-ci devaient être plantées. Nous avons sollicité le Conservatoire National Botanique de Porquerolles qui nous a proposé d’installer une collection de figuiers rares, en voie de disparition.

En novembre 2005, une première plantation de 60 figuiers a été effectuée (soit 20 variétés différentes) par les jeunes et des bénévoles.
En décembre 2006, 60 autres figuiers ont été plantés sur le secteur 3.
En décembre 2008, une dernière plantation de 18 figuiers a été réalisée. 
   
Les jeunes et les bénévoles le jour de la plantation en novembre 2005.
 
Vue aérienne du conservatoire de figuiers (2009)
 
Liste des 46 variétés de figuiers plantées à Miremer 
  • Abicou
  • Bécane
  • Bellonne
  • Blanche d’Argenteuil
  • Bourjassotte blanche
  • Bourjassotte noire
  • Brown Turkey
  • Brunswick
  • Caprifiguier
  • Chetoui
  • Col de Dame blanc
  • Col de Dame gris
  • Col de Dame noir
  • Dalmatie (= grosse longue verte)
  • Dauphine (= Boule d’Or)
  • Dorée
  • Dotato
  • Douqueira negra (= noire de Caromb)
  • E. Leterme L II 10
  • Figuier de Roscoff
  • Goutte d’Or
  • Grise de la St-Jean
  • Jaune
  • Lampeira 1
  • Lampeira 2
  • Lampeira 3
  • Longue d’août
  • Longue d’août atypique
  • Longue noire de Cerret
  • Madeleine des deux saisons
  • Marseillaise
  • Montfavet
  • Nefiach
  • Negrita
  • Noire de Barbentane
  • Panaché
  • Pastilière
  • Perrolette
  • Pittalusse noire
  • Portugal 80
  • Précoce ronde de Bordeaux
  • Ravin de Calce
  • Sucrette
  • Sucre vert
  • Sultane
  • Tena
 
 
 
L'actualité du conservatoire de figuiers

Le conservatoire de figuiers de Miremer continue de vivre et d'être valorisé par de nombreuses activités :

  • des stages d'initiation au bâti en pierre sèche sont organisés plusieurs week-end par an (en savoir plus)
  • des balades commentées où vous découvrirez l'histoire du site mais aussi les différentes variétés de figuiers (en savoir plus).
  • des chantiers bénévoles organisés par l'association ARP, chargée de l'entretien du site (en savoir plus).
 
 

                  
Conservatoire du Patrimoine du Freinet - Chapelle Saint-Jean - 83680 La Garde-Freinet

04 94 43 08 57 - cpatfreinet@orange.fr

Mentions légales - Conditions générales de vente