Lettre d'infos
février 2015

 

Que s'est-il passé en janvier ?

Des ateliers pour le plaisir des mains

Les 17 et 18 janvier, le Conservatoire du Patrimoine lançait les premiers ateliers de l'année, en compagnie de Cyril SORMANI. La majorité des participants était inscrite sur le week-end entier et a pu s'initier aux différentes techniques d'artisanat.

En vannerie sauvage, les apprentis vanniers ont appris à tresser le jonc afin de réaliser un petit panier. Au cours de la balade, Cyril avait expliqué qu'il prélevait toujours au maximum un tiers de la plante, pour laisser un tiers pour les animaux et un autre pour la plante elle-même.

En sculpture sur bois vert, les participants ont façonné un morceau d'aulne à l'aide de couteaux de formes différentes. Concentration et précision étaient nécessaires pour sculpter et décorer son objet.

En atelier cuir, une fois les éléments assemblés, chacun a pu confectionner un porte-monnaie décoré selon ses envies.

Le tout dans une ambiance très conviviale, où régnait également l'entraide entre les participants !


Atelier vannerie : tressage d'un panier en jonc
                                                        ©
C.
SORMANI


                  Atelier sculpture sur bois vert :
     réalisation d'une spatule ou d'une cuillère
                                                      © M
. ROBEAU
 
       Atelier cuir : réalisation d'un porte-monnaie
                                                           © M-L.
BOUVET
Prochains ateliers
Jeudi 26 février
> 10h Balade vannerie
> 14h Atelier vannerie sauvage
Vendredi 27 février
> 10h Atelier sculpture sur bois vert
>14h Atelier cuir

Le coin des naturalistes

Le mimétisme (suite)

Suite aux deux premières notes rédigées sur ce vaste sujet du mimétisme, voila maintenant une note entièrement consacrée aux insectes rouges et noirs.

Vous l’avez surement remarqué, de nombreux insectes, faciles à observer parce que souvent posés en évidence, arborent des couleurs contrastées à base de rouge et de noir. Pourquoi cette ressemblance, cette convergence dans les coloris ?

La Coccinelle à sept points, commune un peu partout en France et bien connue des jardiniers, est un parfait exemple. Bien d’autres espèces de coccinelles existent, elles aussi en rouge ponctué de noir. Comptez les points et vous pourriez découvrir les Coccinelles à 2, 13 ou encore 24 points. Ces espèces sont toxiques pour la majorité des oiseaux, prédateurs potentiels des coccinelles comme des insectes en général. Les toxines proviennent de glandes qui produisent des alcaloïdes.


Coccinelle à 7 points en hivernage : insecte toxique
© G. MARTIN


Graphosome italien : insecte répugnant
© C. DELCLAUX

Plusieurs espèces de punaises sont colorées de rouge et de noir. Des punaises de forme ovale et connues sous le nom de gendarme, ou encore le Graphosome italien sont de celles-ci.

Des composés particuliers les rendent répugnantes pour qui voudrait les manger.

   

Les zygènes sont des papillons dits de nuit (nommés hétérocères par les entomologistes) bien qu’ils soient actifs en journée. De fait, ils pourraient être vulnérables face aux prédateurs que sont les oiseaux nombreux et actifs en journée. Leurs organismes synthétisent des alcaloïdes et du cyanure, des substances hautement toxiques. Leurs ailes arborent un jeu de couleurs basé sur le rouge et le noir.

Vous l’avez compris, ces insectes signalent ainsi aux oiseaux qu’ils sont toxiques ou immangeables.

Hormis quelques oiseaux résistants (les pics par exemple) ou de jeunes oiseaux inexpérimentés, qui apprendront très vite, ces insectes n’ont rien à craindre ! Ils peuvent alors évoluer sur les fleurs et vaquer à leurs petites affaires tranquillement, sans avoir besoin de se cacher…


Zygène du trèfle : insecte hautement toxique

© A. JOYEUX

Et le mimétisme dans tout ça ? Si vous regardez attentivement les insectes rouges et noirs, vous verrez certainement bien d’autres espèces que celles citées ci-dessus. Vous pourrez observer le Clairon ou encore le Lepture porte-cœur par exemple. Et bien, eux, ne sont nullement répugnants et encore moins toxiques. Mais le jeu de couleurs rouge et noir étant un signal bien intégré dans la mémoire des oiseaux, aucun ne s’y risquera …


    Clairon : insecte imitateur, aucunement toxique !
                                                                    ©
A. JOYEUX


                   Lepture porte-coeur : insecte imitateur,
                      aucunement toxique !    
©
A. JOYEUX

Texte : Denis HUIN, naturaliste


Le site internet du mois

La ruche qui dit oui !

La Ruche qui dit Oui ! est une plateforme de vente en ligne qui favorise les échanges directs entre producteurs locaux et consommateurs.

Chaque Ruche est alimentée par des producteurs jusqu’à 250 km à la ronde. Vous achetez ce que vous souhaitez, à la fréquence qui vous convient. Chaque semaine, la Ruche vous donne rendez-vous pour retirer votre commande et rencontrer les producteurs.

Sur le site internet, plusieurs outils participatifs ont été développés pour apporter de la pédagogie dans l’assiette, faire tourner les bonnes recettes, etc.

Retrouvez dès maintenant la ruche la plus proche de chez vous : https://www.laruchequiditoui.fr
Il se trouve qu'il y en a une à la Garde-Freinet !


Appel à bénévoles

Entretien du site de Miremer

Ce mois-ci, Alain BOUVARD et son équipe de bénévoles organisent une nouvelle journée d'intervention au verger conservatoire de figuiers de Miremer le samedi 21 février.

Toute personne souhaitant apporter son aide et sa bonne humeur au groupe est la bienvenue !


Pour tous renseignements et inscriptions : l.arp@hotmail.fr 


L'agenda du Conservatoire

Animations familles
Mercredi 25 février
> 10h
L'atelier du fabricant de couleurs,
avec Mélanie ROBEAU, fabricante de couleurs
 
Balades nature
Mercredi 25 février
> 14h
Sur les traces des animaux, avec Romaric IZZO, traqueur, survivaliste

Jeudi 26 février
> 10h
Balade vannerie, avec Cyril SORMANI, vannier
   
Ateliers
Lundi 9 février
> Atelier paléographie,
avec Elisabeth SAUZE, archiviste paléographe

Samedi 14 et dimanche 15 février
> Stage pierre sèche, avec Alain BOUVARD, éducateur technique spécialisé en métiers du bâtiment
   
Jeudi 26 février
> 14h
Atelier vannerie sauvage, avec Cyril SORMANI, artisan d'art

Vendredi 27 février
> 10h Atelier sculpture sur bois vert, avec Cyril SORMANI, artisan d'art

Vendredi 27 février
> 14h Atelier cuir, avec Cyril SORMANI, artisan d'art
   


Pour tous renseignements et réservations : 04 94 43 08 57


À venir dans les Maures et le reste du Var

Visites commentées

Samedi 14 février - Gratuit
> 10h30,
L'eau à Grimaud, une tumultueuse histoire

Grimaud, perché au sommet de sa colline, dominant la plaine manque d'eau depuis des siècles. Malgré sa richesse et son importance au sein du Freinet, le village éprouve de grandes difficultés à s'alimenter en eau potable. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que les choses changent. Paradoxalement, les inondations sont courantes dans la plaine et contraignent les aménagements comme les routes ou l’installation des bâtiments. Cette visite vous entrainera à la découverte des traces et des monuments rappelant cette histoire.

À Grimaud, rdv au musée des ATP
Réservation obligatoire auprès du musée 04 94 43 39 29 ou de l'Office de Tourisme 04 94 55 43 83


© Office de tourisme Grimaud

Tous les vendredis de février
>
14h L'odyssée des Mimosas

Un véritable tour du monde des mimosas du Jardin des Méditerranées pour comprendre comment les nombreuses espèces, toutes originaires d’Australie, d’Afrique ou d’Amérique, sont arrivées dans nos contrées, et comment certaines s'y sont bien adaptées, au point d'y devenir envahissantes. Découverte d’une trentaine d’espèces aux feuillages variés, aux floraisons décalées, aux parfums intenses. L’occasion aussi d’apprendre comment entretenir et acclimater les mimosas.

Au Domaine du Rayol
Inscriptions au
04 98 04 44 00


© Domaine du Rayol

 
Ateliers
> Samedi 14 février
Atelier-balade Les oiseaux et l'hiver,
avec Denis HUIN, ornithologue


Bec-croisé, rouge-queue, bécasse, grives... le Var est prisé par nombre d'espèces hivernantes. Certaines viennent de loin, d'autres changent plus simplement d'altitude. Prévoir une paire de jumelles.

Maison des Quatre Frères au Beausset
Inscriptions
au
06 10 45 45 73

> Samedi 14 février
Atelier-formation
Un Jardin Planétaire en Méditerranée,  avec Gilles Clément, jardinier, paysagiste

Objectif : comprendre la dynamique du végétal, la diversité biologique des plantes et leur perpétuel mouvement dans l’espace et dans le temps. Comprendre le rôle gestionnaire de l’homme face à cette diversité.

Au Domaine du Rayol
Inscriptions au
04 98 04 44 02



©
Domaine du Rayol

 
Conférences

La lignée des Hommes préhistoriques et leur environnement en France méridionale, par Edith PLATELET, géologue

> Mardi 3 février à 14h30

À la médiathèque de Hyères
Plus d'informations au 04 94 00 11 30

> Vendredi 6 février à 17h

À la médiathèque de Cavalaire
Réservation obligatoire au 04 94 01 93 20

 
 
Expositions

Autour du 2 février
>
Journée mondiale des zones humides

Chaque année, le 2 février, la Journée mondiale des zones humides commémore la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne.

Pour cette édition 2015 dont la thématique est « Des zones humides pour notre avenir », de nombreuses manifestations vous feront découvrir ces territoires hors du commun que sont les milieux humides.

Trouver une activité près de chez vous

 

Vendredi 13 février
>
20h30 En déséquilibre constant, de et avec Elena BOSCO

En déséquilibre constant est un spectacle au croisement de la littérature et de l’autobiographie. La comédienne-conteuse, lectrice acharnée, raconte trois romans en manipulant des objets, et livre en parallèle des épisodes et des questionnements autobiographiques. Les personnages se superposent, s’opposent, se cachent et se révèlent les uns les autres. Ils sont tous dans une position de quête, ils oscillent sur le fil de la vie, comme nous, tous les jours. Et pour tenir sur un fil – les funambules peuvent le confirmer -  il faut opérer une série incessante d’ajustements entre l’équilibre et la chute. C’est dans ce déséquilibre constant, que s’inscrivent les histoires des humains que nous sommes. Raconter, c’est contagieux. Et finalement, c’est bien le but ! Tout le monde à une histoire digne d’être racontée : une histoire entendue, une histoire lue, une histoire vécue. Un homme sans histoires est un exilé dans une âme sans passé et sans futur, sans fenêtres, obtus et aveugle. Ne permettons pas que nos histoires soient mises sous silence !

Au carré Gaumont, à Sainte-Maxime
Renseignements au 04 94 56 77 77

 
Expositions

Jusqu'au 28 mars
>
Langage sans parole, l'image au Moyen-âge

Symbolisme et gestuelle au Moyen-Âge.

Des enluminures, mais aussi des fresques, des sculptures, des vitraux, reproduits en grand nombre, retrouvent un sens grâce à des textes concis et accessibles. Le succès qu'a rencontré cette exposition à l'abbaye de Noirlac lui vaut de circuler partout en France : elle a déjà été vue par plus de 200 000 visiteurs.

À la maison du Patrimoine, à la Cadière-d'azur
Renseignements auu 04 94 98 26 56


. Document réalisé par Mélanie ROBEAU, chargée de communication du Conservatoire du Patrimoine

INSCRIPTION À LA LETTRE D'INFORMATIONS

Nom :
Prénom :
Email :
Je souhaite