logo Conservatoire du patrimoine

Lettre d'infos
du
Conservatoire du Patrimoine
été 2019

  Lettre juin 2019 Sommaire

Haïku du mois


Lac des Escarcets. © Martine Le Cam 

La tortue du lac
Animal préhistorique

Le passé présent

Claudine MANHES

Que s'est-il passé en juin ?

Bilan de l'année scolaire 2018-2019
 
Après avoir assisté à une démonstration de levage
 du liège, les enfants mettent à l'eau leur petit bateau
construit avec le liège juste levé.
@ V. LUCAS
De septembre à juin, nous avons réalisé 388 animations avec des écoles, des bibliothèques et des centres de loisirs de tout le département du Var, touchant ainsi plus de 8000 enfants.

L'animation la plus demandée a été la visite du musée. Des loupes pour regarder les vers à soie de plus près, des questionnaires ludiques pour mieux retenir les informations essentielles, des coloriages et des stickers pour les plus petits, la visite s'adapte bien à tous les âges. 

En deuxième position, l'animation du "Fabricant de couleurs", où l'on apprend à fabriquer ses propres couleurs avec des ingrédients d'origine naturelle.

Comme les années passées, les "Petites bêtes et autres petits monstres" et "Art Nature / Land Art" se positionnent en haut de la liste, cette année en 3e et 4e positions.

L'année scolaire laisse désormais place aux vacances, qui  seront  consacrées à l'accueil des centres de loisirs et la conception d'une autre brochure à destination des collégiens.

Bon été à tous !

3 nouveaux essaims à l'apier de Blay 

 Arrivée des bruscs emballés dans des sacs en toile de jute.
 
Une fois installée, la toile de jute est retirée des ruches.

Il faut patienter un peu avant de retourner le brusc.
  Mardi 10 juin vers 22h, Dimitri Chatelle, apiculteur à La Garde-Freinet, est arrivé au parking du moulin de Blanche avec, dans son coffre, 3 bruscs peuplés, emballés dans des sacs en toile de jute. Le temps de s’équiper et de mettre le brusc sur l’épaule, les 3 porteurs présents ont cheminé environ 15 minutes sur le petit sentier qui conduit à l’apier de Blay. Ce fut alors l’opération délicate de positionner ces ruches en liège et de les libérer rapidement de leur fermeture, sans trop les énerver.
L’apier compte désormais 4 bruscs, dont nous allons régulièrement contrôler la vitalité, en espérant que l’été ne soit pas trop sec et laisse à ces colonies sédentaires de quoi se nourrir jusqu’aux floraisons de septembre
Texte : Laurent BOUDINOT
Photos : Valentine LUCAS

Le coin des toponymistes

L'eau ( partie 2/2)
(Pour lire la première partie de cet article cliquer ici)
    Les multiples petits cours d’eau qui descendent des collines sont aujourd’hui communément désignés par les mots français ruisseau, torrent, ravin, vallon. Le provençal a d’abord utilisé le mot riu issu directement du latin rivus = ruisseau. Ce terme n’a survécu que sous la forme dérivée rièu ou riou, mais on le trouve dans la composition de deux noms :
- Refren (Grimaud, Rivum Frigidum en 1058, Riffren en 1401) = « ruisseau froid », ancien nom de la rivière aujourd’hui appelée de la Garde, resté attaché au quartier de la Garde-Freinet où se trouve sa source ;
- Reclarel (Grimaud, rivo de Clareto en 1058, Rieuclarel en 1445) = « ruisseau clair », ancien nom du ruisseau de l’Avelan.

    Signalons encore que ce n’est pas le cours d’eau, mais sa rive (ancien provençal rebiera) que signale au Plan-de-la-Tour le toponyme la Rivière (la Ribière en 1566).

    Le provençal rial/ riau, issu du bas-latin riale est le terme le plus usité jusqu’à la fin du Moyen-âge. Il n’est plus compris aujourd’hui, mais se rencontre abondamment en composition avec un adjectif :
- le Grand Rial (Ramatuelle, 1680), aujourd’hui le Gros Valat ;
- Rial Aigous (Grimaud, 1637) = « ruisseau qui a beaucoup d’eau » ;
- Rialgros (Grimaud, 1445).

Avec un déterminant :
- Real de Gassin (Gassin, Saint-Tropez, al Rial de Gassin en 1516) sert de limite entre les deux communes ;
- Real des Masques (Cavalaire, lo Rial de las Mascas en 1516) ;
- Rial d’Aubert (Ramatuelle, 1680) ;
- Rial de la Ville (Ramatuelle, Rivo Ville en 1447) ;
- Rial de Traille (La Garde-Freinet, 1588), rebaptisé ruisseau des Neuf-Riaux ;
- Riau de Jauffret (Ramatuelle, 1548).

Avec un nom de quartier, la liste longue de 32 noms n’a d’autre intérêt que d’attester l’usage prolongé du mot rial jusqu’au XVIIe s.

Au pluriel :
- Les Neuf-Riaux (La Garde-Freinet, 1613) a d’abord désigné une série de confluences rapprochées avant de s’étendre à l’ensemble du cours du torrent précédemment appelé Rial de Traille.

Le diminutif rialet :
- le Rialet (Cogolin, Rialeto en 1433) ;
- le Rialet (Gassin, lo Rialet en 1516).
Le dérivé avec le suffixe augmentatif -alha :
- la Riallaye (Ramatuelle, la Riallalhe en 1548).

    On ne trouve plus trace, dans le corpus local, de l’ancien provençal rai au sens de « jet ou filet d’eau ». En revanche, plusieurs de ses dérivés ont laissé des traces.

L’augmentatif raias = « gros ruisseau » :
- Rayas (La Môle, le Rayas du Chasteau en 1676) ;
- Rayas Bouissière (La Môle, 1808) ;
- le Regond du Raias (Plan-de-la-Tour, 1715).

Le diminutif raiet :
- le Rayet (La Garde-Freinet 1613).

Le diminutif raiol :
- le Raiol (La Garde-Freinet, 1613) ;
- le Rayol (Cogolin, 1641) ;
- le Rayol (Rayol-Canadel, 1756) ;
- le Rayol (Sainte-Maxime, 1665) ;
- Rayou (Cavalaire, 1516).

    Le provençal rego = raie, rigole et son diminitif regoun, accompagnés d’un déterminant (nom de lieu ou nom de propriétaire) ont servi à dénommer un grand nombre de petits ruisseaux.

    Spécifique de la côte varoise4, le mot garouno, homonyme et de même origine prélatine que le nom du fleuve aquitain Garonne, a subsisté jusqu’au XIXe siècle, appliqué aux estuaires des petits fleuves côtiers, aux étangs et aux canaux de drainage des zones palustres du littoral. On trouve ainsi appelée la partie inférieure du cours de la Giscle, les deux bras de son delta et les étangs du fond du golfe (Grimaud, 1405), la zone littorale entre les embouchures du Gros Valat et de Loumède (Ramatuelle, 1405), le quartier, jadis marécageux, situé entre la gare actuelle et la chapelle de l’Annonciade (Saint-Tropez, 1471), l’embouchure du rial de Gassin (Saint-Tropez, 1055). Le diminutif Garonnette (Sainte-Maxime, 1046/1066) est resté attaché au petit fleuve qui sert de limite entre les communes de Sainte-Maxime et de Saint-Aygulf.

   Les lits des torrents, creusés dans le rocher, font alterner cascades et cuvettes. Ces dernières, où l’eau séjourne l’été quand le courant s’est tari, ont suscité de nombreuses formations toponymiques à partir du mot gorc, de même racine que le français gorge :
- Gornegros (La Môle, Gournegron en 1714) le qualifie de noir ou sombre ;
- Gorredon (La Môle, Gorc Redon en 1192) le voit rond ;
- lo Gorc de l’Oleta (Gassin, 1446), le Gour de l’Oule (La Garde-Freinet, 1613), le Gourq de la Toupine (La Garde-Freinet, 1715) le comparent à une marmite (provençal oulo) ou à une jarre (provençal toupino) ;
- le Gros Gourc (Grimaud, 1637) est l’équivalent de l’augmentatif suivant ;
- le Gorgas de Sant Andrieu (Ramatuelle, 1548) et le Gourgas de Vivard (Ramatuelle, 1680). ;
- une douzaine d’autres composés combinent le mot avec un nom de lieu ou de personne.

    En plaine on trouve évoqué un méandre sur le ruisseau du Bourrian, le Revau (Gassin, 1691) et plusieurs confluents :
- les Ajustes (La Môle, 1808), confluent des ribières de la Môle et de la Verne, du provençal ajust = addition, réunion ;
- les Ajusts (Grimaud/ Cogolin, 1698) confluent de la Giscle et la Môle, auparavant appelé las Jounches (Junchas en 1405), du provençal joncha = jonction ;
- les Ajusts de Vaucaude (Grimaud, 1935, confluent de la Giscle et du ruisseau de Gagnal).

    L’ancien provençal fos, issu du latin faux = fossé, employé pour désigner l’embouchure de la Giscle, a donné son nom au quartier de la Foux (Grimaud/ Cogolin, 1637).

    Les toponymes qui décrivent des pièces d’eau sont tous sortis de l’usage en même temps que disparaissaient les objets – bas-fonds inondables plutôt que bassins permanents – qui les ont motivés :
- le Lac (Cogolin, 1428) ;
- l’Estang des Salins (Saint-Tropez, 1710), ancien marais salant exploité au Moyen-âge, aujourd’hui simple marécage ;
- l’Estanh (Gassin, Stagnum en 1402) ;
- l’Estanh Foran (Saint-Tropez, 1471) avec l’adjectif foran = éloigné ;
- Prat Stanh (Grimud, 1445) ;
- l’Estagnet (Plan-de-la-Tour, 1566), rebaptisé le Lac en 1715 ;
- l’Estagnet (Saint-Tropez, 1607) ;
- Prat-Lestagnols (Plan-de-la-Tour, le Prat Estagnol, 1613) qualifiait un pré inondable ;
- Estagnoulet (Grimaud, 1637).

   Une grande variété de termes signale en revanche les zones marécageuses, dont le plus fréquent est le provençal mouliero = terrain mou, prairie humide :
- la Moulière (La Garde-Freinet, 1715) ;
- les Moulières (La Garde-Freinet, 1715 ; Gassin, las Molerias en 1516 ; Grimaud, Mollerias en 1402 ; Plan-de-la-Tour, 1566) ;
- la Moulière Longue (La Garde-Freinet, 1715) ; Moulières Longues (Sainte-Maxime, 1815), avec l’adjectif longo = lointaine ;
- les Mouliérettes (La Garde-Freinet, ley Mouleirettes en 1613).

Formé sur le même radical que mouliero, l’ancien provençal moulestre = fondrière, bourbier apparaît dans 8 composés avec des noms de lieu ou de personne.

Le provençal suei = bourbier, cloaque, a servi à dénommer :
- le Suel (Plan-de-la-Tour, le Sueilh en 1613) et le Suy (Saint-Maxime, XVIIIe s.) ;
- le Soleil de Baude (Grimaud, 1637) résulte d’une mauvaise compréhension du même terme.

Notons encore :
- les Boudousquières (Grimaud, 1637), du provençal boudousco = bourbe ;
- la Boudrière (Saint-Tropez, XVIIIe s.), du provençal boudriero = fange ;
- Butégal (Ramatuelle, Bautugatum en 1403), du provençal bautugat = souillé ;
- la rue du Gacharel (Grimaud, Gacarella en 1175) et la Gacharelle (Sainte-Maxime, 1566), du provençal gacha = gâcher, patauger ;
- Lima (Ramatuelle, Limam en 1404), du provençal limo = limon, vase ;
- Mourteires (Cogolin/ Gassin, Mortayret en 1443), dérivé de mortier = boue ;
- les Négadisses (Saint-Tropez, 1471), pluriel de negadis = terrain inondable.

Elisabeth SAUZE
(4) Mais aussi conservé localement en Vaucluse avec le sens de « canal d’assèchement ».

Le site internet du mois

Les guides de l'Ademe
L'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) nous  propose de nombreux ouvrages qui nous permettent de prendre conscience de l'impact environnemental de nos gestes quotidiens et nous suggèrent des  solutions simples pour les limiter.

Parmi les multiples guides, celle sur les bons reflexes à avoir au bureau est particulièrement intéressante. En voici quelques exemples :
- éviter l’usage systématique de la fonction « répondre à tous » si vous répondez à un envoi collectif, car plus grand est le nombre de destinataires, plus polluant est votre mail ;
- créer plusieurs signatures. Une avec une image basse définition pour les mails officiels ou les prises de contact, et une sans image ou logo pour les échanges internes et les contacts déjà bien établis ;
- remplacer les pièces jointes par un lien hypertexte ou URL et, pour les documents très lourds, pensez aux dossiers de partage.
 

L'agenda du Conservatoire

Sortie associative à Salernes
Le Conservatoire du Patrimoine vous propose une sortie à Salernes le jeudi 11 juillet 2019.

Au programme :

Matin
 Visite guidée de l'exposition Terres Varoises, mille ans de céramique au coeur de la Provence
 au musée Terra Rossa de Salernes.
La visite sera conduite par Henri Amouric, commissaire de l'exposition.
Pour en savoir plus sur l'exposition, cliquer ici

Midi
Pique-nique tiré du sac sur le joli site de Saint-Barthélemy.

Après-midi
Visite d'une minoterie.

Sortie réservée aux membres de l'association.

Infos pratiques :
- Rendez-vous à 8h30 à la Mairie de La Garde-Freinet
- Prévoir un pique-nique

Inscription obligatoire auprès du Conservatoire du Patrimoine
04 94 43 08 57 - cpatfreinet@orange.fr
Nous n'avons que 20 places disponibles.
 
Chantier bénévole 
Du 15 ou 28 septembre 2019

Cette année encore, pour la troisième année consécutive, nous organisons un chantier de bénévoles au Conservatoire de figuiers de Miremer.

Le chantier sera centré sur les murs en pierre sèche des terrasses qui ont souffert du temps et sur l'amélioration générale des cheminements et de la plantation de figuiers. Chacun interviendra à tour de rôle sur la restauration des murs en pierre sèche, le nettoyage des murs couverts par la végétation et l’entretien des figuiers eux-mêmes.

                     > EN SAVOIR PLUS <

Pour tous renseignements et inscriptions :
Conservatoire du Patrimoine 04 94 43 08 57 ou cpatfreinet@orange.fr
 
Animation famille au Conservatoire du Patrimoine 
Petites bêtes et autres petits monstres, avec Fabien TAMBOLONI, naturaliste
> Mercredi 10 juillet à 10h

Jeu de piste dans la colline, avec Laura MIRANTE, animatrice du Conservatoire
> Vendredi 19 juillet à 10h
> Vendredi 9 août à 10h

Le fabricant de couleurs
, avec Laura MIRANTE, animatrice du Conservatoire
> Jeudi 25 juillet à 16h
> Jeudi 1er août à 10h
> Mercredi 14 août annulé
> vendredi 23 août à 16h
Balade nature au Conservatoire du Patrimoine  
Tous les mardis de juillet et août
> 10h Découverte de La Garde-Freinet
, avec Laura MIRANTE, animatrice du Conservatoire


Mercredi 11 juillet
> 10h Le levage du liège
, avec Fabien TAMBOLONI, naturaliste et forestier

Vendredi 30 août
> 20
h30
Balade nocturne
, avec Romaric IZZO, traqueur, survivaliste

Jeudis 18 et 25 juillet et jeudis 8 et 22 août
> 9h30 Le village médiéval du Fort-Freinet, avec Laurent BOUDINOT, chargé du patrimoine

Mardis 23 juillet et 13 août
> 18h30 À cheval dans les Maures, avec le relais de la Mène
 
Visite guidée du village médiéval du Fort-Freinet Le levage du liège A cheval dans les Maures  

Pour tous renseignements et réservations :
04 94 43 08 57 - cpatfreinet@orange.fr

 

À venir dans les Maures et le reste du Var

Visites commentées 
 
Raconte-moi... La chapelle Notre-Dame de la Queste
> Mardi 16 juillet 2019 à 17h
> Mardi 13 août 2019 à 17h

Cette chapelle a été fondée au XIe siècle et remaniée au XVIe siècle. À cette occasion, vous pouvez découvrir son histoire, son retable du XVIIe siècle, ses tableaux et son mobilier religieux, mais aussi ses arbres remarquables, et sa petite source.

Rendez-vous sur place, visite gratuite.

À Grimaud, chapelle de Notre-Dame de la Queste,
Plus d'infos auprès du Service Culture et Patrimoine au 06 25 04 42 01
 
 
Expérience sensorielle dans la cité des comtes de Provence
> Tous les jeudis de juillet et août à 15h45

Partez pour une exploration sensorielle et insolite du cœur de la cité : écoutez les bruits de la ville pour en trouver les clés, sentez des odeurs mystérieuses, touchez des matières pour trouver des indices  et finissez par une touche gourmande...

Âge mini 3 ans. Les enfants doivent obligatoirement être accompagnés par un adulte. Durée : 2h.

À Brignoles
Plus d'infos au 04 94 72 04 21
 
 
Ateliers patrimomes
> Mercredi 17 juillet, Jeux de mains, jeux d'Olbiens
> Vendredi 19 juillet, Les animaux fantastiques
> Mercredi 24 juillet
, La petite truelle
> Mercredi 31 juillet
, Senteurs et saveurs antiques
>
Plus de dates ici


Ateliers jeune public sur le thème du patrimoine proposés par le service Patrimoine, Ville d'art et d'histoire

Tarif unique : 5 € - Durée : 2 h

À Hyères
Plus d'infos auprès de l'accueil du site d'Olbia au
04 94 65 51 49
 
 
Manifestations
 
Soirée 'Si belles hirondelles"
> vendredi 5 juillet à 19h

En 2019, le parc national de Port-Cros s’associe à la Ligue pour la Protection des Oiseaux pour célébrer l’année de l’Hirondelle. Venez découvrir cet as de la voltige et participez au comptage des nids de l’Hirondelle de fenêtre dans la commune de La Croix-Valmer avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux, lors d’une sortie guidée.

Gratuit et ouvert à tous (adapté aux enfants).

À La Croix-Valmer, Mairie, 102 rue Louis Martin
Informations et réservations au 04 94 01 09 77
 
 
Fête de l'arbre
> Samedi 6 et dimanche 7 juillet
De 9h à 17h

À l'ombre rafraîchissante des arbres pluricentenaires du château d'Astros, venez profiter des nombreuses activités proposées.

Pour les enfants : grimpe encadrée, parcours équilibre, conte, jeu d'énigmes, jeux en bois, atelier créatif

Pour les adultes : conférences, sorties naturalistes, de l'art, démonstrations autour des métiers de l'arbre, initiation au yoga au cœur d'une cathédrale végétale, de la musique et  un marché de producteurs et d'artisans.

Buvette et restauration sur place

            >  LE PROGRAMME COMPLET ICI  <

À Vidauban, Château d'Astros, D48 route de Lorgues
Plus d'infos auprès du Château d'Astros au
04 94 99 52 20
 
 
Escapade nocturne littéraire
> jeudi 25 juillet à partir de 18h

Au programme :

-Causerie et échanges littéraires et artistiques dans la zone piétonne ;
- Conférences d'auteurs à la Chapelle Saint-Jean ;
- Lectures, dédicaces, marché, présentations, mini-conférences.

Organisé par l'A.S.S.A.G.A, les Amis de la Chapelle Sainte-Jean, la bibliothèque, la librairie Le Bateau Lavoir en partenariat avec la municipalité.


À La Garde-Freinet, centre ville
Plus d'infos auprès de l'Assaga 83 au 06 22 86 58 90
 
 

  Document réalisé par Laura MIRANTE, chargée de communication du Conservatoire du Patrimoine
Vous recevez cette newsletter car vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion du Conservatoire du Patrimoine..
Pour vous désabonner, cliquez ici.


Conservatoire du Patrimoine - Chapelle Saint-Jean - 83680 LA GARDE-FREINET
Tél : 04 94 43 08 57 - Mail : cpatfreinet@orange.fr